La persévérance scolaire versus la persévérance au travail – QU’EN PENSEZ-VOUS???

Pour ma part, je contribue à ma manière à encourager la persévérance scolaire de 3 différentes façons 1) en ayant la certification OSER-JEUNES du CREVALE (Comité régional pour la valorisation de l’éducation)    2) En étant auditeur pour les employeurs voulant avoir l'accréditation OSER-JEUNES et finalement par un article que j'ai récemment écrit et qui est paru dans tous les journaux de Transcontinental de la région de Lanaudière, (en février 2012)  à plus de 250 000 copies, dont voici le contenu:

TÉMOIGNAGE D'UNE MAMAN – LA PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE ET LA VIE FAMILIALE:

Étant moi-même une mère d'une adolescente qui est présentement en 5è secondaire et qui ne l'a pas toujours eu facile au niveau scolaire, j'aimerais partager avec vous une opinion sur un enjeu de société qui m'interpelle depuis très longtemps., la persévérance scolaire.    Comme notre fille a eu des difficultés dans certaines matières, la persévérance scolaire a toujours été une préoccupation et un sujet de discussion dans notre milieu familial.   Naturellement, nous ne sommes pas les seuls parents à vouloir encourager nos enfants persévérer.  Nous voulons leur montrer à mettre les bouchées doubles en situation difficile,  à avoir de bonnes notes, etc.  Mais comment encourager l'enfant sans mettre trop de pression.  Comment savoir si nous en faisons trop ou pas assez?    Où se situe la limite entre l'encouragement et l'accablement?

J'ai  déjà lu quelque part (de Sylvain Boudreault conférencier), ne souhaiter jamais bonne chance à quelqu'un, souhaitez-lui bon succès!!!  Ce n'est pas de la chance ni du hasard, c'est lui qui fera son succès ou non. Qu'en pensez-vous?

Donc comment savoir si nous avons réussi?  Quelle est la question à se poser pour savoir si nous encourageons la persévérance scolaire dans notre milieu familial?   Est-ce seulement lorsque notre enfant s'inscrit à l'Université que nous pouvons nous féliciter d'avoir réussi? 

Et bien à mon avis NON, il faut être fier au quotidien de chacune des petites réussites, de chaque examen réussi ou de chaque note qui s'améliore, de chaque effort que nos enfants mettent dans certaines matières, dans  leurs études, et ce, même si les résultats ne sont pas toujours là.  Il faut être fier de chaque petit pas que l'enfant fait, de chacune des évolutions.  Nous devons encourager nos enfants à persévérer, à se rendre au bout des choses, les encourager autant dans les efforts que dans les succès.  Chaque journée passée est importante et chaque journée doit être vue comme une progression vers le succès. 

Voilà ce qu'est pour moi , mère de famille et fière de l'être, d'encourager la persévérance scolaire.  Ce n'est pas la finalité en tant que telle qui compte.  Nos enfants récolteront les fruits de leurs réalisations et ce, peu importe le niveau du diplôme obtenu !!!  La persévérance doit être vue comme un ensemble, comme un outils pour atteindre un but.  En valorisant la persévérance scolaire, vous "éduquez" votre enfant à LA PERSÉVÉRANCE dans la vie et ce, à tous les niveaux (personnel, professionnel et social)  Nous lui donnons un outil pour réussir sa vie et atteindre ses rêves.

En conclusion, la vrai question à se poser est:  qu'ai-je fait AUJOURD'HUI pour encourager mon enfant à la persévérance ?   

Maintenant transposez le tout dans votre milieu de travail avec vos employés:  En tant que personne active sur la marché du travail, en tant qu'employeur, collègue, père, mère, frère grand-père, etc, que ferez-vous de concret pour valoriser la persévérance dans chacun de vos milieux? 

QU'EN PENSEZ-VOUS??

Bonne réflexion à tous!   Par le fait même j'invite tous les employeurs à vous inscrire au programme OSER-JEUNES  sur la persévérance scolaire.  Ce programme est géré par le Comité régional pour la valorisation de l'éducation (CREVALE)  dont voici les coordonnées:   450 758-3585.  http://www.crevale.com    OSER-JEUNES.org