COACHING… QU’EST-CE QUE ÇA VEUT VRAIMENT DIRE?

Le sens premier de «coach», «grande voiture à chevaux» a amené vers 1830, le sens figuré «instructeur/formateur», pour désigner un tuteur, qui «transporte» l’élève vers un examen;  le sens «entraîneur sportif» serait apparu vers 1861.

Le coaching, un terme tellement populaire depuis des années, et qu’est-ce que ça veut vraiment dire?  Plusieurs écoles de pensées existent, pour certains gestionnaires c’est une philosophie positive, constructive et pour d’autres pas vraiment, cela leurs amènent plutôt une source de stress, ils voient ça comme une perte de temps et mettent souvent le coaching aux oubliettes. Et vous, qu’elle est votre opinion du coaching versus votre entreprise?

Pourquoi coacher est essentiel? Nous parlons depuis des années de la pénurie de main-d’œuvre qui s’en vient, aujourd’hui, plusieurs entreprises sont en plein «dedans», ils vivent cette rareté ou pénurie au quotidien. Pour d’autres, c’est la moyenne d’âge des employés qui augmente à vue d’œil, c’est la formation pour certains postes qui est longue ou un taux de roulement assez élevé ou des employés moins fidèles.

Nous avons aussi des défis et des enjeux de société comme la concurrence féroce, la mode des fusions et les clients infidèles, les besoins du marché évoluent!  Vulnérables, les organisations doivent effectuer des changements de plus en plus rapides et complexes. On doit voir dans le coaching une occasion de faire différemment, une des solutions afin de répondre à certains de nos enjeux, de nos défis. Par exemple:  comment augmenter notre taux de rétention et garder nos bons employés? Comment développer le plein potentiel de nos employés? Comment s’assurer d’atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés comme entreprise? Comment avoir une certaine stabilité? Une relève?

Tout ce que Nous voulons vous démontrer est que le coaching est une des solutions à ces problématiques, à ces enjeux. Est-ce LA solution, bien sûr que non, par contre c’est UNE des solutions, alors pourquoi ne pas investir notre énergie, votre énergie puisque cette solution fonctionne déjà très bien! Si vous faites ce que vous avez toujours fait, vous obtiendrez toujours le même résultat.

Êtes-vous présentement satisfait des résultats que vous avez? Pouvez-vous vous permettre de rester tel quel?

Il faut garder en tête que le coaching s’applique dans toutes les facettes de notre vie, autant professionnelles, personnelles que sociales.  La plupart d’entre nous sont familiers avec le mot «coaching» dans le sport, coach de hockey, coach de soccer, etc. Voyez le coaching professionnel comme le coaching sportif! Le coaching c’est, entre autres, amener la personne à voir la situation sous de multiples perspectives. C’est d’amener la personne à se remettre en question, à voir les choses par elle-même, à la faire évoluer dans la situation. C’est d’amener la personne à se dépasser. Un point très important et surtout un des pièges à éviter est que le coaching doit rendre la personne autonome, non dépendante, nous ne faisons pas à la place de la personne, nous l’amenons à le faire par elle-même.

Dans votre rôle de gestionnaire, vous avez à coacher votre équipe, vous avez à amener un employé, un collègue ou autre à se dépasser.  Ayez toujours en tête que le bénéfice sera bilatéral, vous en retirerez autant de positif que la personne coachée.  Il faut voir le coaching comme un investissement rentable. Pour ce faire, vous avez à être généreux, à faire partager ou à partager les connaissances de l’équipe, incluant les vôtres.  Vous aurez à trouver des moyens, des méthodes à faire sortir le meilleur en chacun de nous, assurez-vous de connaître les forces et les points à améliorer de chacun.  Stimuler la fierté et non la peur, vous devez viser l’amélioration constante, voir une progression au quotidien. D’un autre côté, c’est bien d’être gentil, il ne faut par contre pas avoir peur de déplaire, n’ayez pas peur de «confronter »!

Pour être franche, le coaching est un art en soi!   Vous devrez être engagé dans le processus de coaching, vous devrez vous investir pour que cela fonctionne et garder en tête que cette responsabilité est partagée avec la personne que vous coachez! Dany Dubé mentionne dans son livre que «si tu abandonnes maintenant, tu abandonneras toute ta vie», cela m’amène à dire que le perdant n’est pas celui qui n’atteint pas son objectif, mais bien celui qui cesse d’essayer… Les erreurs, échecs, font partie intégrante du processus de développement, pour certains ce point aiguisera votre patience, pour d’autres vous fera sortir de votre zone de confort et pour un autre groupe, cela va de soi!

Alors, êtes-vous prêt à embarquer dans l’aventure?  Êtes-vous prêt à y investir du temps de qualité?

Sylvie Paquin, BAA, CRHA

SYMBIOSE RH, partenaire d’affaires inc.