Êtes-vous à l’aise avec l’appréciation de rendement?

Plusieurs gestionnaires ont du mal à fournir une rétroaction à un employé qui ne performe pas aussi bien que prévu. Il est souvent difficile de rester concentré sur la critique constructive qui, nous l’espérons, permettra à l’employé de s’améliorer. Il pourrait y avoir une tentation pour éviter de vous placer dans une situation potentiellement conflictuelle ou bien l’employé est un expert de l’évitement.

Mais réellement, un employé ne s’améliore pas à moins qu’il ne soit mis au courant qu’il y a un besoin d’amélioration. En vous concentrant sur les résultats escomptés plutôt que des lacunes perçues de l’employé, vous pouvez améliorer les chances d’une issue positive.

Pour tirer le maximum de cette rencontre, le gestionnaire doit bien se préparer et viser l’atteinte des objectifs plutôt qu’un défoulement…

Cette rencontre se veut un moment privilégié pour prendre un temps d’arrêt et discuter avec votre employé.  Discuter des bons coups, des points d’amélioration, de sa performance, de son attitude, de ses contacts avec les autres, de son développement, des écarts de performance, etc.

Quand était la dernière fois où vous avez pris ce temps d’arrêt avec les membres de votre équipe?

Lorsque j’étais en entreprise, j’entendais des gestionnaires me dire: «cet employé-là est mon meilleur.» Vraiment? Qu’a-t-il de meilleur que les autres? Que fait-il de différent? Quelle est son attitude de travail? Est-ce que l’équipe ou les autres services l’apprécient autant que toi?

Voilà des questions que possiblement vous vous ferez poser… Sinon, habituez-vous à vous les poser vous-même et à y répondre!

Sylvie Paquin, BAA, CRHA

SYMBIOSE RH, partenaire d’affaires inc