L’INTELLIGENCE ÉMOTIONNELLE – CONTRÔLE DE NOS ÉMOTIONS

L’intelligence émotionnelle, quelle drôle d’expression! J’ai déjà entendu quelqu’un dire: Comme si nos émotions étaient intelligentes? Bof…qu’en pensez-vous? On pourrait en discuter très longtemps et s’arrêter sur l’expression ou chacun des mots individuellement, mais…à quoi bon. Notre objectif n’est pas de s’arrêter sur la sémantique, mais plutôt de bien comprendre ce qu’est l’intelligence émotionnelle et comment en optimiser les facettes dans notre quotidien de gestionnaire.

Avez-vous déjà remarqué que certaines personnes ont presque toujours des conflits avec les autres, alors que d’autres sont conciliantes, diplomates et aimées de la plupart des gens? Avez-vous déjà remarqué comment certaines personnes sont faciles d’accès, alors que d’autres sont froides et distantes ou que d’autres ont des humeurs changeantes? Lors d’une situation similaire pour des personnes différentes, il arrive que chaque individu réagisse différemment. Ces différentes réactions peuvent s’expliquer, entres autres, par nos traits de personnalité. En plus, l’autre personne a une réaction et cette réaction nous fait réagir à notre tour. C’est entre autres ainsi que le bal des émotions commence dans certaines situations. Il arrive un effet d’entraînement, d’escalade et d’enchaînement d’émotions qui sont influencés par nos traits de caractère QUI FONT PARTIE de NOTRE personnalité.

Le concept de l’intelligence émotionnelle fait son apparition au début des années 1980. Par ce texte, nous voulons vous amener à prendre conscience de votre intelligence émotionnelle et de son impact sur l’ensemble de votre gestion, sur vous et sur les autres. De l’influence qu’a l’intelligence émotionnelle sur votre leadership et votre crédibilité en tant que gestionnaire. En effet, qu’on le veuille ou non nos actions comme dirigeant sont empreintes d’émotions. Chaque jour au travail vous êtes confronté à des situations qui déclenchent des émotions, qu’elles soient positives ou négatives. Recevoir une critique, traiter un différend, résoudre un conflit, dire non, congédier, lancer un nouveau projet, annoncer une promotion ou une bonne nouvelle: voilà quelques-unes des nombreuses situations qui exigent que vous puisiez dans votre intelligence émotionnelle.

Dans un contexte organisationnel, les émotions peuvent être une arme à double tranchant: mal canalisées, elles peuvent devenir votre pire ennemie. Mais bien gérées, elles peuvent s’avérer de précieuses alliées dans vos rapports avec vos clients, vos collègues, vos patrons et vos employés ainsi que dans la réussite de vos projets. Il faut garder à l’esprit que les gens vont oublier ce que vous avez dit; ils vont oublier ce que vous avez fait. Mais ils n’oublieront jamais COMMENT il se sont SENTIS avec vous. Le cerveau émotionnel enregistre tout…

Alors, quoi faire, comment «canaliser» ces émotions, comment avoir un équilibre dans la gestion ou la maîtrise des émotions et NON L’EXTINCTION de nos émotions, il faut tout de même VIVRE NOS ÉMOTIONS!! Contenir ses émotions négatives (bien les canaliser) est en effet la clé du bien-être et d’une saine gestion; les extrêmes – les émotions trop intenses ou qui durent trop – compromettent notre équilibre. Nous voulons cultiver la compétence émotionnelle de nos dirigeants. Alors pourquoi est-ce si difficile pour certains de bien les canaliser? Question de volonté, de limitations, de barrière, de personnalité? Là aussi nous pourrions en discuter longtemps, alors je vous encourage à démystifier l’intelligence émotionnelle et vous faire notre propre opinion..

Qu’en pensez-vous?

 

Sylvie Paquin, BAA, CRHA

SYMBIOSE RH, partenaire d’affaires inc.