En communication, tout est une question de perception..

Bon matin à tous,

« Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre…!  Citation de Bernard Werber 

Lisez la citation précédente quelques fois et posez-vous la question sur: 

  • Comment est votre communication?
  • Et votre écoute??
  • Écoutez-vous sincèrement les autres? Ou vous pensez à ce que vous aller dire? À lui faire comprendre VOTRE idée? Au lieu d’essayer aussi de comprendre son point de vue?
  • Avez-vous le « jugement » facile?
  • Interprétez-vous facilement les propos des autres?
  • Validez-vous avec l’autre personne ce que vous avez compris… ou ce que vous semblez comprendre?

comm perceptioncomm perception 2

**** Réfléchissez aussi à cette citation: 

La nature a doté l’être humain de deux oreilles et d’une seule bouche, ne serait-ce pas pour lui indiquer qu’il doit écouter deux fois plus qu’il ne doit parler?” Ancien proverbe

Une bonne écoute est une condition essentielle à l’établissement d’une communication efficace. Contrairement à ce que plusieurs peuvent penser, l’écoute est une habileté qui ne vient pas naturellement à tout le monde. Comme d’autres habiletés, pour devenir compétent, on doit comprendre son fonctionnement et ses pratiques. Cela semble facile. Toutefois, les implications de cette méthode sont énormes. Lorsque nous ne jugeons pas et montrons que nous comprenons les sentiments de l’autre, nous lui disons implicitement qu’il est libre d’aller plus loin, qu’il peut en dire plus, qu’il ne court pas avec nous le risque d’être jugé ou rejeté. Nous diminuons l’attitude défensive qui, autrement, est toujours présente et qui nous sert normalement de protection devant la menace. Une fois que cette menace est réduite ou éliminée, une communication efficace peut alors s’ensuivre. Du fait de refléter ce que l’autre dit, nous aidons à bâtir un climat de confiance, un climat où l’autre se sent accepté, en sécurité et où il ne se sent pas jugé.

En moyenne, un bon débit de voix se situe entre 125 et 140 mots/minute comparativement à la pensée qui est de 3 à 4 fois plus vite. Alors on peut comprendre pourquoi certaines fois, pendant que quelqu’un nous parle on fait la liste d’épicerie, on pense à autre chose… Notre esprit vagabonde et revient. L’important est de minimiser ce temps de vagabondage au maximum! Naturellement, cela n’est pas si facile que ça, écouter demande des efforts, soit des efforts sincères!

Aussi, je crois vraiment qu’il est de la responsabilité quotidienne de chacun d’être attentif à sa manière d’être avec les autres. Oui, il est vrai qu’écouter demande beaucoup plus d’efforts que de parler, cela nous demande plus d’énergie dans une communication (pour la plupart des gens), malgré tout cela, prenez du recul et regarder tous les impacts positifs que cela pourrait vous apporter autant à court qu’à long terme. Ne pensez-vous pas que cela pourrait avoir une influence sur le respect et la confiance que les autres pourraient avoir envers vous?  Et sur votre crédibilité?

Qu’en pensez-vous?  Bonne réflexion!

***  J’en profite aussi pour vous souhaiter un Très Joyeux Temps des Fêtes avec votre famille et amis.  Petite pause de textes jusqu’à la mi-janvier :-))  Profitez-en pour relire certains textes et vous repositionner dans vos résolutions de la nouvelle année. J