Blogue

Êtes-vous un bon coach??

Bon matin,

coach

  • Est-ce que vous vous considérez être un bon coach envers vos employés?
  • Que pourriez-vous faire de différent pour faire grandir vos employés?
  • Pour leur développement de compétences et leur épanouissement professionnel?
  • Êtes-vous bien coaché par votre superviseur?
  • Entre vous, entre collègues, que pensez-vous du coaching?  Êtes-vous ouvert?
  • Un leader-coach crée un environnement au sein duquel les gens réussissent, et ce, tous les jours!!
  • N’êtes-vous pas ces leader-coach dans votre entreprise?
  • Comment voyez-vous votre part de responsabilités dans l’environnement qui règne dans vos milieux de travail?

Dernière pensée ce matin, extrait d’un livre best seller en GESTION:  Les 5 Grands Rêves de Vie »:  « Un Leader qui a du succès est celui qui sort des sentiers battus et qui comprend qu’il ne fait pas seulement des affaires, mais qu’il interagit également avec des gens ». Et cette façon de penser produit des résultats financiers positifs ».

N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires.

 

Le Changement = danger ou opportunité?

Bon matin à tous,

Gérer le changement c’est organiser le désordre selon Muriel Drolet, CRHA.  Selon Winston Churchill:  Mieux vaut prendre le changement par la main avant qu’il ne nous prenne par la gorge…  Et selon Clarles Darwin:  Ce ne sont pas les espèces les plus fortes ou les plus intelligentes qui survivent, mais les plus rapides à s’adapter aux changements…

Et vous, que pensez-vous du changement, de l’évolution en entreprise?

changement 1changement 2

L’amertume, la « non-action » et la fermeture d’esprit peuvent nuire sérieusement à l’avancement et à l’atteinte des objectifs de quiconque dans la vie. Voici quelques pensées:

« Il faut s’adapter au changement et non le repousser, car il nous fait avancer.  Voir le changement comme une chance, pas comme une menace. On répète inlassablement les mêmes erreurs, et on s’étonne que rien ne bouge. Qui refuse le changement creuse sa propre tombe.  Reprendre son destin en main, plutôt que de subir les choses. Savoir anticiper les événements et surmonter ses angoisses.  Se remettre en questions constamment.   Avoir confiance en l’avenir, même si l’on ne peut jamais savoir de quoi demain sera fait.  Quand tu parviens à surmonter ta peur, tu te sens libre ». 

Saviez-vous que « changement » en mandarin voulait dire: danger et opportunité? C’est tellement vrai!! Il faut comprendre que de nos jours, le statu quo N’EST PAS UNE OPTION!  Et vous, quelle est votre réaction au changement, vous êtes-vous déjà posé la question? Êtes-vous un agent de changement ou celui qui met les bâtons dans les roues?   Consciemment ou non?   Voilà une bonne réflexion à avoir selon moi, à partir de ce moment, vous devez vous positionner et savoir dans quelle catégorie vous êtes…

 

L’objectif n’est pas d’être parfait ou d’imaginer ce que vous aimeriez être, c’est plutôt que vous preniez conscience d’où vous vous situez PRÉSENTEMENT et…  soyez honnête envers vous-mêmes… Vous n’êtes en compétition qu’envers vous-mêmes, alors…   Regardez plutôt des moyens et des actions à faire pour vous mettre en mouvement et aller vers l’avant du changement.

 

VOICI UN EXTRAIT DU LIVRE:  QUI A PIQUÉ MON FROMAGE, que chacun d’entre vous devrait lire si ce n’est pas déjà fait, je vous le recommande fortement:

 

Veuillez vous mettre dans l’esprit d’une fable humoristique d’une souris dans un labyrinthe:

« Le changement est inévitable.  Le fromage change sans cesse de place. Prépare-toi au changement.  Attends-toi à ce que le fromage disparaisse. Anticipe le changement.  Renifle régulièrement le fromage pour savoir quand il devient trop vieux. Adapte-toi rapidement.  Plus vite tu oublierais le vieux fromage, plus tôt tu en trouveras du nouveau. »   

Change. Bouge avec le fromage Profite du changement!  Prends goût à l’aventure et découvre la saveur du nouveau fromage. Sois toujours prêt à repartir pour profiter pleinement de la vie.  Le Fromage change toujours de place. » 

Il s’agit d’un livre fort simple qui nous fait prendre conscience du changement et des réactions des gens face au changement, et ce, d’une façon humoristique et rapide à lire.  (2 extraits du même livre).

 

Quelle que soit l’approche que nous privilégions, nous visons tous un même but:  trouver notre chemin dans le labyrinthe, et sortir la tête haute des périodes de changement.

changement 3

Merci et bonne gestion du changement :-)

Faites-vous ce que vous avez toujours fait??

Bonjour à tous,

Comme gestionnaire, vous arrive-t-il de prendre un peu de recul? de vous remettre en question?   Si oui, bravo et si non, vous devriez….

L’important n’est pas de toujours se remettre en question et douter de soi, c’est plutôt de revoir nos façons de faire, d’interagir avec les autres et de s’ajuster au besoin, c’est tout simplement d’évoluer dans notre poste, nos actions et dans nos compétences!

remise en question

Voici quelques questions auxquelles vous devriez pouvoir répondre (certaines sont des extraits du livre de Sylvain Guimond, le hockey c’est dans la tête):

  • Est-ce que je suis capable d’admettre mes erreurs?
  • Est-ce que j’écoute vraiment les gens en cherchant à les comprendre?
  • Est-ce que je pense vraiment ce que je dis?
  • Est-ce que j’informe les autres, et est-ce que je garde mes sentiments pour moi seul?
  • Est-ce que j’abaisse les autres?
  • Est-ce que j’ai le courage de me prononcer moi-même?
  • Est-ce que je suis capable de prendre un engagement envers moi-même?
  • Envers les autres?
  • Est-ce que je le respecte?
  • Est-ce que mon comportement et mes intentions vont de pair?
  • Est-ce que vous vous concentrez sur ce que vous pouvez faire de mieux ou vous vous concentrez sur ce qui va mal?
  • Est-ce que j’ai le courage de supporter les autres? De les aider? De les faire évoluer?
  • Est-ce que je parle des autres en leur absence?
  • Est-ce que les autres ont de la valeur pour moi?

remise en question 2

Encore une fois, vous pourrez remarquer que ces questions de réflexion servent à développer vos compétences de gestion, à cheminer et sont toujours en ligne avec ma philosophie de pensée de ce que devrait être un bon gestionnaire, qui est:  COURAGE, HUMILITÉ ET GÉNÉROSITÉ (livre J’ai perdu ma montre au fond du Lac (Rémi Tremblay)!!

Merci et bonne réflexion!

Vous sentez-vous à la hauteur?

Un peu d’humilité ce matin

Hauteur 1Hauteur 2

Citations:

  • Il ne suffit pas de savoir, il faut aussi appliquer; il ne suffit pas de vouloir, il faut aussi agir!
  • On de doit pas juger un homme par ses grandes qualités, mais par l’usage qu’il sait en faire.  F. de la Rochefoucauld.
  • La honte n’est pas d’être inférieur à l’adversaire, c’est d’être inférieur à soi-même.  Maxime Mandchoue
  • Celui qui déclare être trop vieux pour apprendre l’a probablement toujours été.  H.S. Haskins
  • La nature fait les hommes semblables; la vie les rend différents.  Confucius
  • N’être que moi-même dans un monde qui, jour et nuit, met tout en oeuvre pour que je sois tout autre, c’est la plus dure bataille que puisse livrer un être humain. et ce combat n’a pas de fin.  E.E. Cummings
  • Il y a au fond e vous de multiples petites étincelles de potentialités; elles ne demandent qu’un souffle pour s’enflammer en de magnifiques réussites.  Wilfred Peterson

Réflexion:

  • Vous arrive-t-il de regarder les autres de haut?
  • Votre confiance en vous frôle-t-elle l’arrogance?
  • Êtes-vous un « beau parleur » ou vous « agissez »?
  • Est-ce que vos bottines suivent vos babines?
  • Êtes-vous vous même?
  • Vos objectifs sont-ils atteints?  En cohérence avec vos valeurs?

Et vous?  Votre opinion?

 

Il vous arrive de vous remettre en question?

Comme gestionnaire, vous arrive-t-il de prendre un peu de recul? de vous remettre en question?   Si oui, bravo et si non, vous devriez….

L’important n’est pas de toujours se remettre en question et douter de soi, c’est plutôt de revoir nos façons de faire, d’interagir avec les autres et de s’ajuster au besoin, c’est tout simplement d’évoluer dans notre poste et dans nos compétences! Si vous faites toujours la même chose, vous aurez toujours les mêmes résultats..

remise en questionremise en question 2

 

Voici quelques questions auxquelles vous devriez pouvoir répondre (certaines sont des extraits du livre de Sylvain Guimond, le hockey c’est dans la tête):

  • Est-ce que je suis capable d’admettre mes erreurs?
  • Est-ce que j’écoute vraiment les gens en cherchant à les comprendre?
  • Est-ce que je pense vraiment ce que je dis?
  • Est-ce que j’informe les autres, et est-ce que je gardes mes sentiments pour moi seul?
  • Est-ce que j’abaisse les autres?
  • Est-ce que j’ai le courage de me prononcer moi-même?
  • Est-ce que je suis capable de prendre un engagement envers moi-même?
  • Envers les autres?
  • Est-ce que je le respecte?
  • Est-ce que mon comportement et mes intentions vont de pair?
  • Est-ce que vous vous concentrer sur ce que vous pouvez faire de mieux ou vous vous concentrez sur ce qui va mal?
  • Est-ce que j’ai le courage de supporter les autres? De les aider? De les faire évoluer?
  • Est-ce que je parle des autres en leur absence?
  • Est-ce que les autres ont de la valeur pour moi?

Encore une fois, vous pourrez remarquer que ces questions de réflexion servent à développer vos compétences de gestion, à cheminer et sont toujours en ligne avec ma philosophie de pensée de ce que devrait être un bon gestionnaire, qui est:  COURAGE, HUMILITÉ ET GÉNÉROSITÉ!!

Merci et bonne réflexion!

 

En communication, tout est une question de perception..

Bon matin à tous,

« Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre…!  Citation de Bernard Werber 

Lisez la citation précédente quelques fois et posez-vous la question sur: 

  • Comment est votre communication?
  • Et votre écoute??
  • Écoutez-vous sincèrement les autres? Ou vous pensez à ce que vous aller dire? À lui faire comprendre VOTRE idée? Au lieu d’essayer aussi de comprendre son point de vue?
  • Avez-vous le « jugement » facile?
  • Interprétez-vous facilement les propos des autres?
  • Validez-vous avec l’autre personne ce que vous avez compris… ou ce que vous semblez comprendre?

comm perceptioncomm perception 2

**** Réfléchissez aussi à cette citation: 

La nature a doté l’être humain de deux oreilles et d’une seule bouche, ne serait-ce pas pour lui indiquer qu’il doit écouter deux fois plus qu’il ne doit parler?” Ancien proverbe

Une bonne écoute est une condition essentielle à l’établissement d’une communication efficace. Contrairement à ce que plusieurs peuvent penser, l’écoute est une habileté qui ne vient pas naturellement à tout le monde. Comme d’autres habiletés, pour devenir compétent, on doit comprendre son fonctionnement et ses pratiques. Cela semble facile. Toutefois, les implications de cette méthode sont énormes. Lorsque nous ne jugeons pas et montrons que nous comprenons les sentiments de l’autre, nous lui disons implicitement qu’il est libre d’aller plus loin, qu’il peut en dire plus, qu’il ne court pas avec nous le risque d’être jugé ou rejeté. Nous diminuons l’attitude défensive qui, autrement, est toujours présente et qui nous sert normalement de protection devant la menace. Une fois que cette menace est réduite ou éliminée, une communication efficace peut alors s’ensuivre. Du fait de refléter ce que l’autre dit, nous aidons à bâtir un climat de confiance, un climat où l’autre se sent accepté, en sécurité et où il ne se sent pas jugé.

En moyenne, un bon débit de voix se situe entre 125 et 140 mots/minute comparativement à la pensée qui est de 3 à 4 fois plus vite. Alors on peut comprendre pourquoi certaines fois, pendant que quelqu’un nous parle on fait la liste d’épicerie, on pense à autre chose… Notre esprit vagabonde et revient. L’important est de minimiser ce temps de vagabondage au maximum! Naturellement, cela n’est pas si facile que ça, écouter demande des efforts, soit des efforts sincères!

Aussi, je crois vraiment qu’il est de la responsabilité quotidienne de chacun d’être attentif à sa manière d’être avec les autres. Oui, il est vrai qu’écouter demande beaucoup plus d’efforts que de parler, cela nous demande plus d’énergie dans une communication (pour la plupart des gens), malgré tout cela, prenez du recul et regarder tous les impacts positifs que cela pourrait vous apporter autant à court qu’à long terme. Ne pensez-vous pas que cela pourrait avoir une influence sur le respect et la confiance que les autres pourraient avoir envers vous?  Et sur votre crédibilité?

Qu’en pensez-vous?  Bonne réflexion!

***  J’en profite aussi pour vous souhaiter un Très Joyeux Temps des Fêtes avec votre famille et amis.  Petite pause de textes jusqu’à la mi-janvier :-))  Profitez-en pour relire certains textes et vous repositionner dans vos résolutions de la nouvelle année. J

L’intégration en emploi – Le paradis ou l’enfer??

Il vous arrive de faire des entrevues avec des candidats potentiels???   Qu’arrive-t-il lorsque le candidat entre en emploi? Voici une fable, réaliste ou non??

BONNE RÉFLEXION À AVOIR….

Un jour, alors qu’elle marchait dans la rue, une femme DRH (Directrice des Ressources Humaines), a qui tout réussit, est tragiquement heurtée par un autobus et meurt.
Son âme arrive au paradis ou elle est accueillie par Saint Pierre.
Celui-ci lui dit:

« Il semble que nous ayons un problème, voyez-vous, nous n’avons jamais eu de femme DRH jusqu’ici et nous ne sommes pas tout à fait sûrs de ce que nous devons faire de vous. »

« Laissez-moi simplement entrer » dit la femme.

« J’aimerais bien, mais j’ai des ordres d’en haut. Ce que nous allons faire, c’est de vous laisser passer un jour en enfer et un jour au paradis et ainsi vous pourrez choisir ou vous voudrez passer l’éternité.

Et ainsi, Saint Pierre emmena la DRH dans un ascenseur qui descendit en enfer. Les portes s’ouvrirent et elle se retrouva sur le green d’un terrain de golf magnifique.
Un peu plus loin, il y avait le country club et tous ses amis, bien habillés, qui l’acclamèrent.
Ils parlèrent du bon vieux temps, firent un excellent parcours de golf, et le soir, allèrent au country club ou ils dégustèrent un excellent repas.
La femme rencontra le Diable, fort charmant, et passa un merveilleux moment à raconter des histoires et à danser.

Elle passa un si bon moment qu’il était déjà l’heure de repartir.
Elle remonta dans l’ascenseur et se retrouva au paradis pour un essai d’un jour.
Elle passa les 24 heures suivantes allongée paresseusement sur les nuages à jouer de la harpe et à chanter.

paradis

Vint le moment de faire le choix pour l’éternité.

Elle dit a St Pierre – Je n’aurais jamais cru que je dirais ceci, le Paradis est vraiment bien, mais je crois que je me plairais plus en enfer.


Alors celui-ci l’escorta jusqu’à l’ascenseur et elle descendit de nouveau en enfer.
Quand les portes de l’ascenseur s’ouvrirent, elle se retrouva devant un paysage désolé, plein d’immondices et vit ses amis vêtus de haillons ramassant les saletés.
Le Diable vint vers elle et l’accueillit.


« Je ne comprends pas », balbutia-t-elle, « hier j’étais ici, il y avait un parcours de golf, un country club, nous avons mangé du homard, nous avons dansé et nous nous sommes bien amusés. Maintenant, c’est un désert d’immondices et tous mes amis semblent misérables. »

Le Diable la regarda et sourit :  » Vous êtes DRH, vous devriez connaître le principe ! Hier, nous vous recrutions, aujourd’hui, vous faites partie du personnel » …

enfer

Vaut mieux en rire!!!   Bonne journée à tous  :-))

Le lâcher-prise

Sans prendre aux mots intégralement ce texte, je le trouve excellent si on le transpose dans notre milieu de travail!

le lâcher prises

    • Comment vous sentez-vous dans votre travail?  En contrôle? En surcharge? Enseveli? En montagne russe?
    • Vous atteignez vos objectifs?  Haut la main?  De peine et de misère?  Presque?  Pas du tout?
    • Vous vous amusez au travail?
    • Vous arrive-t-il de devoir lâcher-prise?
    • Avez-vous besoin de lâcher-prise sur un certain point?
    • Est-ce que votre travail vous affecte personnellement, vous empêche de dormir, etc..
    • Si vous travaillez à l’atteinte de vos résultats et que vous faites des actions pour ou que vous alliez de l’avant, meilleures sont vos chances d’atteinte les résultats voulus.
    • Posez-vous souvent cette question:  est-ce que je travaille actuellement sur les bons dossiers pour l’entreprise?
    • Sur ceux qui apporteront de la VA (valeur ajoutée)?
    • Ou les gens m’amènent à travailler ailleurs…
    • L’art d’être sage, c’est l’art de savoir quoi laisser tomber.  citation de William James

    Quand on parle de lâcher-prise, on ne parle surtout pas d’abandonner, de ne pas persévérer et de se « foutre » de tout!!  Bien au contraire, nous DEVONS être professionnel, c’est plutôt de travailler sur les bonnes choses, c’est de déléguer certaines tâches, c’est de faire confiance aux autres, c’est de ne pas être « contrôlant » sur notre équipe, c’est de ne pas agir en « victime » de la vie et c’est aussi savoir quand nous sommes à l’acharnement et non dans la persévérance…  C’est de savoir contrôler sans être contrôlant!  C’est d’accepter que d’autres fassent le travail d’une façon différente de nous, tout en atteignant les résultats (à peu près dans le même temps).  C’est d’accepter que des membres de notre équipe puissent être aussi bon que nous, voire meilleure que nous!  C’est d’arrêter de penser que vous êtes le seule à pouvoir le faire.  C’est de ne pas être une victime de la vie en s’apitoyant sur son sort. C’est aussi de vivre le moment présent avec chacun de vos employés et de prendre les situations une à une!  Il y en aura toujours une multitudes de toute façon, vous ne pouvez pas tout contrôler et quitter le soir en ayant régler TOUS vos dossiers. L’important sera votre jugement, le discernement de l’urgent/important et votre temps de prise de décision sur chacun de vos dossiers.

    Dans mes mots, si je traduis le tout en une seule phrase:  Le lâcher-prise est une attitude de tous les jours que nous devons adopter au travail, une philosophie de vie, c’est de garder notre dynamisme, professionnalisme, de travailler fort à vouloir atteindre les résultats, le dépassement de soi, le souci des autres, le travail d’équipe;  c’est faire tout cela sans se rendre « malade »!  (COURAGE, HUMILITÉ ET GÉNÉROSITÉ!!).  Le GBS sera toujours de mise…

    Qu’en pensez-vous?

     

Le test des 3 passoires de Socrate – Vous connaissez?

Êtes-vous à l’abri des rumeurs?  Des ouïs dires?  Du mémérage et des ragots?

Test 3 passoires

À retenir:

  • VRAI?
  • BIEN?
  • UTILE? 

Êtes-vous un de ceux qui tolèrent les « jaseux » de coin de porte sans le savoir? Si vous êtes un personne qui écoutez les gens qui qui amènent des rumeurs, des ouïs dires tout en pensant que vous avez un bon sens de l’écoute, et bien… peut-être que oui, que vous encouragez involontairement les mémérages…

 À afficher partout dans vos milieux de travail!!!  Qu’en pensez-vous?? 

 Bonne semaine à tous!

 

 

Forces et apprentissage vs attribution de tâches/projets

À part dans le système d’éducation, je vous suggère de voir cette image sous un angle différent, soit celui de nos milieux de travail.

apprentissage

  • Quels objectifs demandez-vous à vos employés d’atteindre?
  • Tenez-vous compte de leurs compétences?  De leurs forces? De leur personnalité?
  • De leurs capacités et de leurs limites?
  • Que faites-vous quand vous avez des tâches à déléguer, lors d’attribution de nouvelles tâches, de projets?
  • Connaissez-vous bien les forces de vos employés?
  • … voulez-vous tous les mettre dans le même bateau…

À mon avis, vous devez tenir compte des forces de chacun, et ce, autant pour le recrutement, promotions, mouvements de main d’oeuvre, apprentissage en milieu de travail, formation, développement des compétences et distribution des rôles et responsabilités.

Nous ne disons pas ici de prendre n’importe qui pour un poste donné, bien au contraire!  Ce que je veux dire est de tenir compte de leur mode d’apprentissage, de leurs compétences, forces, capacités et limites;  pour faire, entre autres, la meilleure sélection possible!  Et aussi, nous donner la meilleure chance de réussite à un projet ou une tâche. Chacun des employés a un style d’apprentissage différent qui se situe la plupart du temps entre le mode théorique ou le mode pratique (c’est beaucoup plus complexe, mais nous nous arrêterons ici :-)).  En tenez-vous compte?? Par exemple:  est-ce que nous devons évaluer l’employé ou le candidat potentiel sur papier (théorique) ou l’amener sur une machine et voir comment il se débrouille (pratique)?  Même chose pour les gens de bureau qu’on met en situation réelle par divers tests pratiques.

Avez-vous déjà demandé à un de vos employés d’effectuer une tâche ou un rôle pour lequel vous savez pertinemment qu’il n’a pas la personnalité ou les aptitudes pour le faire?  Qu’est-il arrivé?

Vos commentaires sont les bienvenus.  Bonne journée